Questions-Réponses > Technique

Le producteur a l’obligation de remettre en état le site une fois le parc démantelé. Les éoliennes sont enlevées et recyclées dans des circuits adaptés (construction navale, filières de formation…). Les fondations sont arasées et le sol est remis en état pour permettre, par exemple, la reprise de l’activité agricole. EDF EN a déjà démantelé le parc de Sallèles Limousis dans l’Aude lui permettant ainsi d’avoir un retour d’expérience sur ce type de chantier.

La durée de vie d’une éolienne est en moyenne de 20 à 25 années. À l’issue de cette période, l’exploitant a deux options :
• soit le démantèlement : l’obligation de démantèlement a été introduite par l’arrêté du 26 août 2011 en imposant à l’exploitant de provisionner une somme de 50 000 € par éolienne. Ainsi, quoi qu’il arrive, le financement du démantèlement est assuré.
• soit la modernisation du parc : l’exploitant peut éventuellement remplacer tout ou partie des éoliennes de son parc.

Oui. Chaque projet éolien fait l’objet d’une étude de dangers. Elle a pour but de caractériser, analyser, évaluer, prévenir et réduire les risques du futur parc. Elle porte d’une part sur les risques naturel(mouvement de terrain, séisme, inondation, incendies…), et d’autre part sur les risques matériels (réseaux publics et privés de gaz, hydrocarbures…). Cette étude prend également en compte les risques potentiels inhérents à l’installation industrielle. Afin de réduire ces risques, de nombreuses mesures préventives sont mises en place (par exemple : des pales chauffantes …).