Environnement et études

L’étude d’un projet éolien requiert un certain nombre d’expertises (environnementale, paysagère, acoustique, analyse du gisement vent, technique, etc.). Ces expertises permettent d’identifier précisément les enjeux de la zone d’étude et de définir un projet final, en concertation avec les acteurs locaux et les services de l’Etat, pour lequel une demande d’autorisation environnementale unique est ensuite déposée.

L’étude d’impact, un pré-requis indispensable

L’étude d’impact, pièce maîtresse de la demande d’autorisation, doit être réalisée conformément aux articles R 122-5 et R 512-8 du code de l’environnement.

Qu’est-ce qu’une étude d’impact ?

L’étude d’impact permet notamment de rendre compte de la qualité de l’insertion paysagère du projet, du respect du voisinage, des effets du projet sur les oiseaux et les chauves-souris fréquentant le site, de la protection du patrimoine culturel et archéologique ainsi que des effets cumulés du projet étudiés sur les autres projets connus du territoire.

Pour le projet des Hautes Corbières, les études s’articulent autour des volets suivants :

Les études dites socio-économiques ont pour rôle d’établir un diagnostic du territoire autour de différentes thématiques :

  • milieu humain : occupation des sols, démographie, activités économiques, risques technologiques, nuisances et pollutions…
  • milieu  physique : géomorphologie, caractéristiques hydrologiques et hydrogéologiques, risques naturels majeurs…
  • urbanisme : zonages, servitudes, tendances évolutives du territoire…

Le projet éolien des Hautes-Corbières s’inscrit dans une approche de développement local. Il est donc essentiel de comprendre l’état de l’environnement humain, social, économique du territoire afin d’identifier les opportunités de développement et proposer des démarches d’accompagnement qui bénéficieront aux activités économiques et aux populations.

Les études paysagères identifient les enjeux paysagers et patrimoniaux sur un périmètre de 30km autour du site du projet puis évaluent les sensibilités et les impacts éventuels du projet. De même, ces études abordent les enjeux humains correspondant aux lieux d’habitations situés dans un périmètre proche du site du projet. Une étude spécifique est également menée vis-à-vis des châteaux cathares.

L’objectif est notamment d’évaluer la visibilité et l’intégration du projet éolien dans son environnement proche et éloigné. Ces études permettront de proposer une implantation et des hauteurs des éoliennes adaptées à l’environnement paysager des Hautes Corbières.

Les études environnementales ont pour but d’analyser la biodiversité du territoire, et de prendre en compte les espèces qui vivent sur et à proximité des sites afin d’évaluer leurs sensibilités par rapport à la présence d’un parc éolien.

Ces études portent sur différentes espèces: les oiseaux, les chauves-souris, la flore, la petite faune, et les milieux naturels.

Pour le projet des Hautes Corbières, le périmètre d’études s’étend sur une trentaine de kilomètres autour des sites du projet.

En complément des études classiques, des expertises spécifiques sont mises en œuvre par le biais d’outils technologiques innovants : radar de détection des oiseaux, vidéos analysant les activités des oiseaux au-dessus des sites…

Les études techniques concernent différentes thématiques notamment l’acoustique, le vent, les accès et le raccordement. Elles permettent également d’étudier la compatibilité du projet avec des servitudes aériennes ou radar météorologique.

L’étude d’accès : elle a pour but de vérifier l’accessibilité aux sites du projet. Dans le cadre du projet des Hautes Corbières, après une analyse cartographique des accès réalisée par un transporteur spécialisé dans l’acheminement de convois exceptionnels, EDF Energies Nouvelles a réalisé un « test à vide » afin de lever les points bloquants auparavant identifiés.

 

 

L’étude de vent : elle permet de déterminer les caractéristiques du gisement de vent (force, direction, turbulence). Elle nécessite l’installation d’un mat de mesures météorologiques équipé de girouettes et d’anémomètres à différentes hauteurs.  Pour le projet des Hautes Corbières, 3 mats de mesures ont été installés en fin d ‘année 2016.

 

 

L’étude acoustique permet de mesurer le niveau de bruit déjà présent sur le site en fonction de différentes vitesses de vent. Cette étude permet ensuite d’identifier les zones présentant un enjeu en termes d’acoustique afin d’optimiser l’implantation des éoliennes et leur fonctionnement en respectant la réglementation en vigueur.

Les conclusions de ces différentes études et expertises, associées à la concertation, permettront de définir un projet garantissant le respect de toutes les réglementations en vigueur et adapté aux spécificités du territoire.